Connaitre le fonctionnement d’un vélo électrique avant d’en acheter

Le vélo électrique n’est pas comme les autres types de véhicules électriques qu’on trouve sur le marché. Si sur une voiture ou une moto, le système électrique permet de faire fonctionner le moteur et assurer la traction des roues, pour le vélo, il n’est là que pour assister et apporter du confort durant la conduite. C’est un paramètre très important à connaitre avant de se lancer dans l’achat de ce type de véhicule. C’est aussi pour cela qu’on l’appelle vélo à assistance électrique ou VAE.

Fonctionnement d’un VAE

Sur un VAE, il existe un élément qu’on appelle capteur magnétique. Ce dernier aura pour rôle de capter des données lorsque le conducteur est en train de pédaler. Ces données vont ensuite, aller jusqu’au variateur qui fera l’analyse de la performance effectuée, et ainsi, de délivrer la puissance nécessaire au niveau de la motorisation. Cette puissance ne doit pas dépasser un seuil qui est régulé par la législation européenne. Ainsi, par sécurité, et quand le moteur électrique prend le relais du pédalage, la vitesse ne dépassera pas les 25 km/h. On peut aussi avoir sur le vélo, un capteur qui sert à enregistrer les efforts fournis. Ce sera en fonction de cet effort que le moteur va s’actionner ou non et que l’assistance va se faire ou pas. Un niveau 1 jusqu’à 5 sera considéré sur l’assistance dans ce cas, dont le niveau 1 permet de faire un maximum de pédalage avant d’activer l’assistance. Sur un VAE, on devra également considérer l’autonomie de la batterie. Plus le conducteur sera léger dans ce cas, plus la batterie aura de l’autonomie. Mais il faudra aussi prendre en compte l’état de la route, ainsi que le climat et le niveau d’assistance appliqué. En d’autres termes, il n’est pas nécessaire de fier aux informations que le constructeur donne. Tout dépend des facteurs d’utilisation.

Les autres points à voir avant l’achat

Si la batterie et le fonctionnement du système d’assistance est très important sur le vélo électrique, on doit aussi considérer le terrain d’utilisation de ce dernier. Ainsi, si vous ne comptez utiliser votre VAE que dans un monde urbain, il est préférable de choisir un modèle qui apporte un maximum de confort. Pour ce faire, préférez les vélos qui vous permettent d’avoir le dos bien droit. Ceux avec un guidon légèrement plus élevé que la selle sont recommandés dans ce cas. Vous devez aussi essayer votre VAE avant de l’acheter afin de bien déterminer le niveau de confort qu’il vous offre. Ensuite, si le vélo se destine à des promenades en forêt, il vaut mieux choisir des VAE plus robustes dans la catégorie des vélos tout chemin. On peut aussi avoir des VAE qui se plient facilement afin de vous aider dans le déplacement si vous compter l’emmener d’un endroit à un autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *